Flight reports

Vueling : avis sur un vol low cost Paris (Orly) → Turin

Retour d’expérience sur un vol à bas coûts Paris-Orly / Turin à bord d’un Airbus A321 de la compagnie Vueling.

Photo : © Flying Smart

La compagnie low cost Vueling, dominante à Paris-Orly pour les vols en direction de l’Espagne d’où elle est originaire, a élargi son réseau en ouvrant des lignes directes au départ du second aéroport parisien vers de nombreuses autres destinations européennes. Parmi celles-ci : Turin. Pour cette ville au nord de l’Italie, Vueling est en concurrence avec Air France qui décolle de Paris-Charles de Gaulle.

Afin d’afficher des prix bas, le transporteur offre un produit d’appel ultra simplifié. Il appartient ensuite à chaque passager de composer le voyage adapté à ses besoins grâce aux diverses options proposées et de s’assurer que le coût total reste compétitif.

J’ai voyagé sur le vol Vueling VY8627 Paris-Orly (ORY) / Turin-Caselle (TRN) du vendredi 17 juin 2022, départ prévu à 18h40 pour une arrivée à 20h00.

Réservation du vol

J’ai acheté mon billet d’avion deux mois et demi à l’avance sur le site de Vueling pour la modique somme de 30,99€ à l’occasion d’une promotion.

Au tarif Basic que j’ai choisi, Vueling permet d’embarquer uniquement avec un accessoire de dimensions 40 x 30 x 20 centimètres (sans restriction de poids) à placer sous le siège. Pour transporter en plus un bagage en cabine de taille ordinaire 55 x 40 x 20 cm (limité à 10 kg), il est nécessaire d’ajouter une option « 2 bagages à main + embarquement prioritaire » facturée 11€.

N’ayant aucune valise à enregistrer en soute, le prix du trajet s’établit donc à 41,99€ seulement.

À l’aéroport d’Orly

Chez Vueling à Paris, l’enregistrement en ligne est ouvert dès 7 jours et jusqu’à 1 heure avant le départ du vol. Au tarif Basic, le numéro du siège est attribué aléatoirement à moins de payer un supplément pour choisir un fauteuil en particulier. Jour de chance, j’obtiens une place côté hublot.

À l’aéroport, l’enregistrement et le dépôt des bagages s’effectuent au terminal 1 jusqu’à 60 minutes avant le décollage, dans une zone dédiée au transporteur low cost et à sa compagnie parente Iberia.

Il est inutile de passer par les comptoirs quand l’enregistrement a été réalisé en ligne et qu’on voyage sans bagage en soute. Je me dirige donc directement au poste d’inspection filtrage. Le contrôle de sûreté est rapidement franchi.

Je me rends ensuite au salon Premium Traveller Lounge pour y attendre mon vol confortablement, une prestation en dehors du billet Vueling.

Je me présente à la porte d’embarquement 40 minutes avant le départ du vol en empruntant la file prioritaire à laquelle l’option pour le bagage de cabine me donne droit. L’agent d’escale vérifie mon identité, scanne ma carte d’accès à bord et me demande si j’ai bien un masque avec moi « au cas où celui-ci serait obligatoire à bord ».

Le couloir conduit à des escaliers menant à l’extérieur. Je suis accueilli au pied de l’avion baptisé « Don’t forget to smile » par un rabrouement « no photo! » assorti d’une exigence de mettre le masque.

À bord de l’avion

Ce vol était opéré avec un Airbus 321 immatriculé EC-MLD, un appareil livré à la compagnie espagnole en 2016.

La cabine, propre et en bon état, est équipée d’une classe économique de 220 sièges disposés en 3-3. Revêtus d’un cuir gris, ils sont pourvus d’une têtière incorporant de la publicité, d’une petit tablette rabattable, d’un crochet porte-manteau et d’un filet de rangement. Les accoudoirs se relèvent mais le dossier ne s’incline pas. Une prise USB-A individuelle est installée sous chaque siège pour recharger ses appareils électroniques.

L’embarquement s’achève et nous patientons jusqu’à l’heure programmée du départ. L’avion est repoussé tandis que l’équipage procède aux démonstrations de sécurité en français et en anglais. Après un long roulage, nous décollons à 18h58 en direction de Turin.

Quelques instants plus tard, un service de vente à bord débute aux 1er et 23ème rangs simultanément. Des snacks et boissons sont proposés ainsi que des articles non alimentaires type parfums et gadgets. Une brochure papier dans la pochette du siège mentionne les produits que la compagnie souhaite mettre en avant, tandis qu’une offre plus large est à retrouver sur le portail shop.vueling.com en se connectant gratuitement au réseau Vueling Wi-Fi diffusé dans la cabine. Il est également possible d’acheter un forfait pour accéder à internet via satellite, un service qui n’était cependant pas disponible sur ce vol.

La descente commence après 45 minutes dans les airs, l’équipage ramasse les déchets.

L’atterrissage à l’aéroport de Turin-Caselle a lieu à 19h55 et l’avion est au contact du terminal parfaitement à l’heure.

Sans bagage à récupérer, je suis à l’extérieur une vingtaine de minutes plus tard.

Déroulement du vol retour

Je prendrai trois jours plus tard le vol Vueling VY8626 Turin-Caselle (TRN) / Paris-Orly (ORY) du lundi 20 juin 2022, départ prévu à 20h50 pour une arrivée à 22h15. Un vol payé 24,99€ + 11€ pour le bagage en cabine soit 35,99€ pour ce trajet. L’aller-retour m’aura donc coûté 77,98€ au total.

Ce vol sera opéré lui aussi en A321, cette fois avec l’appareil immatriculé EC-MMH âgé de 6 ans et baptisé « Ryan’s Well ».

Je me suis enregistré en ligne en même temps que le vol aller, le check-in était ouvert pour les deux vols à ce moment-là, et j’ai hérité d’un siège côté couloir. À noter qu’à Turin l’enregistrement en ligne ferme 4 heures avant le décollage tandis que l’heure limite reste fixée à 60 minutes du départ aux comptoirs de l’aéroport.

J’ai attendu mon vol, affichant du retard, au salon Piemonte Lounge.

Nous décollerons de Turin 35 minutes après l’heure convenue pour arriver à Paris autour de 22h35.

Geste appréciable à bord, une bouteille d’eau sera offerte à tous les passagers. Nous sommes peu nombreux sur ce vol, les trolleys de vente ne seront pas sortis mais l’équipage répondra aux commandes individuelles durant la croisière.

Conclusion

Mon expérience avec Vueling à l’occasion de ce déplacement en Italie est globalement positive, au regard du petit prix payé et du niveau des prestations délivrées.

En tant que membre Iberia Plus, j’apprécie également le fait d’accumuler – y compris au tarif Basic le plus bas et sans surcoût – des Points Elite et des segments permettant de progresser dans les statuts d’un programme de fidélité à portée mondiale.

Le retard de 20 minutes au retour sonne toutefois comme une fausse note.

Quelle est votre expérience avec la compagnie Vueling ?

Écrire un commentaire

Participez à la conversation

N'hésitez pas à écrire un commentaire, vos contributions et autres questions d'ordre général participent à l'enrichissement de cet article et profitent à toute la communauté.

Les situations individuelles ne sont pas étudiées. Pour bénéficier d'une aide ou de conseils personnalisés, accédez au service d'assistance (payant : 12,50€ pour 15 minutes de consultation).

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *.

Haut