Actualités

Coronavirus : listes verte, orange et rouge, partir en voyage à l’étranger

Certificat de vaccination ou motif impérieux nécessaire pour quitter la France par avion vers les pays en liste orange ou rouge.

Photo : © Aéroport Marseille Provence

Dans le but de contenir l’épidémie de coronavirus (SARS-CoV-2 ou Covid-19) qui sévit en France, le gouvernement limite les allées et venues des voyageurs avec un grand nombre de pays situés en dehors de l’espace européen. Je vous explique quels sont les déplacements qui sont autorisés ainsi que les formalités à remplir pour quitter le territoire métropolitain et partir à l’étranger.

Mise à jour : la sortie du territoire français ne fait plus l’objet d’aucune restriction depuis lundi 1er août 2022. Les éventuelles dispositions prises par le pays de destination continuent à s’appliquer.

Des règles variables selon la destination du voyage

Suite au décret n°2022-96 du 31 janvier 2022 modifiant le décret n°2021-699 du 1er juin 2021 prescrivant les mesures générales nécessaires à la gestion de la sortie de crise sanitaire et à l’arrêté du 30 mars 2022 modifiant l’arrêté du 7 juin 2021 identifiant les zones de circulation de l’infection du virus SARS-CoV-2, toute sortie du territoire français métropolitain obéit à des règles qui varient en fonction de l’appartenance du pays de destination à une liste verte, orange ou rouge.

Pays en liste verte : déplacements libres

Les pays en liste verte sont ceux que les autorités sanitaires françaises considèrent comme « caractérisés par une faible circulation du Covid-19 ».

Tous les Etats membres de l’Union Européenne (Allemagne, Autriche, Belgique, Bulgarie, Chypre, Croatie, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, Grèce, Hongrie, Irlande, Italie, Lettonie, Lituanie, Luxembourg, Malte, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République tchèque, Roumanie, Slovaquie, Slovénie, Suède) ainsi qu’Andorre, l’Islande, le Liechtenstein, Monaco, la Norvège, Saint-Marin, la Suisse et le Vatican font partis de cette liste verte.

Sont également inclus dans la liste verte : l’Afrique du Sud, l’Albanie, l’Angola, Antigua-et-Barbuda, l’Arabie Saoudite, Aruba, l’Argentine, l’Azerbaïdjan, les Bahamas, Bahreïn, le Bangladesh, la Barbade, le Belize, le Bénin, le Bhoutan, la Birmanie, la Bolivie, Bonaire Saint-Eustache et Saba, la Bosnie-Herzégovine, le Botswana, le Brésil, le Burkina Faso, le Burundi, le Cap Vert, le Cambodge, le Cameroun, le Canada, le Chili, la Colombie, les Comores, le Congo, la Corée du Sud, le Costa Rica, la Côte d’Ivoire, Cuba, le Curaçao, Djibouti, l’Egypte, les Emirats Arabes Unis, l’Equateur, l’Eswatini, les Etats-Unis, l’Ethiopie, les Fidji, le Gabon, la Gambie, le Ghana, Grenade, le Groenland, le Guatemala, la Guinée, la Guinée Equatoriale, la Guinée Bissau, le Honduras, Hong-Kong, les Îles Féroé, l’Île Maurice, les Îles Salomon, les Îles Samoa, les Îles Turques-et-Caïques, les Îles Vierges Britanniques, les Îles Vierges des Etats-Unis, l’Inde, l’Indonésie, l’Irak, la Jamaïque, le Japon, la Jordanie, le Kazakhstan, le Kenya, Kiribati, le Kosovo, le Koweït, le Laos, le Lesotho, le Liban, le Libéria, la Macédoine du Nord, Madagascar, la Malaisie, le Malawi, les Maldives, le Maroc, la Mauritanie, le Mexique, la Moldavie, la Mongolie, le Monténégro, Montserrat, le Mozambique, la Namibie, le Népal, le Nicaragua, le Niger, le Nigéria, la Nouvelle-Zélande, Oman, l’Ouganda, le Pakistan, le Panama, la Papouasie-Nouvelle-Guinée, le Paraguay, le Pérou, les Philippines, Porto Rico, le Qatar, la République démocratique du Congo, la République dominicaine, le Royaume-Uni, le Rwanda, Saint-Christophe-et-Niévès, Sainte Lucie, Saint-Vincent-et-les-Grenadines, le Salvador, Sao Tomé-et-Principe, le Sénégal, la Serbie, les Seychelles, le Soudan, le Soudan du Sud, le Sri Lanka, Taiwan, la Tanzanie, le Tchad, le Timor oriental, le Togo, Trinité-et-Tobago, la Tunisie, la Turquie, l’Ukraine, l’Uruguay, le Vanuatu, le Venezuela, le Vietnam, la Zambie et le Zimbabwe.

Quitter la France pour se rendre dans un pays inscrit en liste verte ne fait l’objet d’aucune restriction côté français.

Pays en liste orange ou rouge : déplacements libres pour les vaccinés, limités aux motifs impérieux pour les non-vaccinés

Les pays en liste rouge sont ceux que la France considère comme « caractérisés par une circulation particulièrement active de l’épidémie de Covid-19 ou par la propagation de certains variants présentant un risque de transmissibilité accrue ou d’échappement immunitaire ».

Aucun pays ne figurent actuellement en liste rouge.

Les pays en liste orange sont ceux considérés par la France comme « caractérisés par une circulation active du virus dans des proportions maîtrisées ». Cette liste orange comporte tous les pays du monde sauf ceux classés dans la liste verte ou dans la liste rouge.

Tous les voyageurs vaccinés contre le Covid-19 sont autorisés à quitter la France pour se rendre dans un pays appartenant aux listes orange ou rouge, sans restriction côté français.

Pour être considéré comme vacciné, il faut avoir reçu la deuxième dose des vaccins AstraZeneca, Moderna, Novavax ou Pfizer (première dose pour les personnes ayant été infectées par le coronavirus) depuis au moins 7 jours ou la dose unique du vaccin Janssen (Johnson & Johnson) depuis au moins 28 jours. La dernière injection doit dater d’au plus 9 mois, dans le cas contraire une dose de rappel (également appelée « troisième dose ») avec le produit Moderna ou Pfizer est requise.

Les patients ayant bénéficié des vaccins Sinopharm ou Sinovac (deux injections) doivent avoir reçu à titre complémentaire une dose des produits Pfizer ou Moderna depuis au moins 7 jours. Le rappel vaccinal ne les concerne pas, quelle que soit l’ancienneté de la dose complémentaire.

Pour les personnes qui ne sont pas vaccinées, tout déplacement à destination d’un pays inscrit en liste orange ou rouge doit être justifié par un motif impérieux d’ordre personnel ou familial, un motif de santé relevant de l’urgence ou un motif professionnel ne pouvant être différé.

Autrement dit, les voyages non essentiels vers ces pays sont interdits aux non-vaccinés pour une durée indéterminée. Partir faire du tourisme, rendre visite à de la famille ou à des amis pour convenance personnelle, rencontrer des partenaires d’affaires si le rendez-vous peut être remis à plus tard, etc… n’est pas admis dans les circonstances actuelles.

Le Ministère de l’Intérieur dresse à titre indicatif une liste des motifs impérieux et des justificatifs acceptables pour voyager.

Motifs impérieux et justificatifs pour voyager au départ de France vers un pays en liste orange ou rouge pour les personnes non-vaccinées
Raison du déplacement Pièce justificative
Motifs impérieux d’ordre personnel ou familial
Retour dans le pays de résidence ou d’origine
Décès d’un membre de la famille en ligne directe (grands-parents, parents, enfants, frères et sœurs) Acte ou certificat de décès
Visite à un membre de la famille en ligne directe dont le pronostic vital est engagé Certificat médical
Exercice d’un droit de garde d’enfant reconnu par décision de justice Décision de justice et justificatif de domicile
Convocation par une autorité judiciaire ou administrative Convocation
Impossibilité légale ou économique de rester sur le territoire Titre de séjour expirant, acte de licenciement
Participation à un programme d’échange universitaire Certificat de scolarité
Motifs impérieux de santé
Urgence médicale vitale (pour la personne ainsi qu’un accompagnant si sa présence est indispensable) Certificat médical, preuve d’une hospitalisation programmée
Motifs impérieux professionnels
Missions indispensables à la poursuite d’une activité économique, requérant une présence sur place qui ne peut être différée et dont le report ou l’annulation aurait des conséquences manifestement disproportionnées ou serait impossible Attestation de l’employeur
Professionnel de santé ou de recherche concourant à la lutte contre la Covid 19 ou participant à des opérations de coopération d’intérêt majeur en matière de santé Carte professionnelle
Missions ponctuelles liées à l’exercice de prérogatives de puissance publique (dont les missions diplomatiques et les missions indispensables à la poursuite de l’exécution des contrats opérationnels des forces armées ou corps militaires) ne pouvant être différées ou reportées Carte professionnelle, ordre de mission
Sportifs professionnels de haut niveau pour la participation à des rencontres validées par le ministère des sports Carte professionnelle, certificat délivré par l’organisateur

De manière générale, il relève du bon sens et de la responsabilité individuelle de chacun de déterminer si les raisons du voyage envisagé constituent un motif impérieux, et si le déplacement peut être maintenu ou doit être annulé.

Certificat de vaccination ou attestation et justificatif de déplacement impérieux pour les voyages en zone orange ou rouge

Les voyageurs vaccinés sur le départ pour un pays en liste orange ou rouge doivent se munir de leur certificat de vaccination mentionnant la complétude du schéma vaccinal suivi.

Les personnes partant à l’étranger sous couvert d’un motif impérieux (les voyageur non-vaccinés partant pour un pays sur la liste orange ou sur la liste rouge) doivent imprimer et compléter une attestation de sortie du territoire métropolitain disponible sur le site du ministère de l’Intérieur. L’attestation seule ne suffit pas, elle doit obligatoirement être accompagnée des pièces justifiant le motif impérieux invoqué.

Les enfants strictement âgés de moins de 12 ans ne sont pas concernés par ce règlement sanitaire pour quitter la France.

Les enfants mineurs de 12 ans et plus n’ont pas de certificat de vaccination à produire quand ils voyagent avec un adulte vacciné. S’ils voyagent avec un adulte non-vacciné ou seuls, leur déplacement doit s’inscrire dans le cadre du motif impérieux.

Les compagnies aériennes sont tenues d’effectuer un contrôle documentaire et de refuser l’embarquement aux passagers ne présentant pas les documents requis.

En outre, le non respect de la règlementation sanitaire est sanctionnable par 135€ à 3750€ d’amende et 6 mois d’emprisonnement.

Quoi qu’il en soit, les français non-résidents et les étrangers en France restent libres de quitter le territoire français pour rejoindre leur pays de résidence ou d’origine (voir les conditions de réadmission en France).

Avez-vous prévu de voyager au cours des prochaines semaines ?

18 commentaires

18 commentaires

  1. RC

    31 janvier 2021 à 06h59

    Bonjour Thibaud,

    J’ai des billets pour le Maroc le 14 février pour aller voir ma femme qui y vit (acheté il y a plusieurs semaines). Ce n’est pas pour du tourisme. Donc si j’ai bien compris je ne peux y aller.
    Merci d’avance pour ta réponse
    Bonne journée
    Cordialement

    • Thibaud

      1 février 2021 à 16h58

      Bonjour Rachid. La liste indiquée par le Ministère de l’Intérieur n’est pas limitative. Il faut retenir l’esprit du décret : tout déplacement qui peut être remis à plus tard doit être remis à plus tard. Ensuite chacun fait son introspection et décide de se présenter ou pas à l’enregistrement du vol. Les compagnies sont tenues à un contrôle documentaire : le passager a-t-il bien une attestation et un justificatif ? L’appréciation du caractère impérieux revient aux forces de l’ordre.

    • Thibaud

      6 février 2021 à 18h06

      Bonjour Rachid. La préfecture de La Réunion écrit sur son site que rendre visite à son conjoint éloigné géographiquement est autorisé. Ce qui est accordé aux uns ne devrait pas être refusé aux autres.

      • RC

        6 février 2021 à 21h22

        Bonsoir Thibaud

        Merci pour votre message. Ensuite qu’entend-on par conjoint isolé. Bien sûr je comprends le sens. Mais au niveau des autorités comprend-on la même chose.
        Ma femme vit avec sa famille. Quand je vais au Maroc, je vais donc chez ma belle-famille.
        Donc pour la préfecture, ce serait plus conjoint éloigné qui est utilisé.
        Je ne sais vers qui me tourner pour avoir une réponse claire et nette.
        Par contre on m’a dit que même si je réussissais à partir; pas sûr que je puisse rentrer sur le territoire.

        • Thibaud

          20 février 2021 à 17h29

          Vous avez indiqué ailleurs sur le site être français, un français sera toujours admis sur le territoire français (mais est sanctionnable pour ne pas avoir respecté les règles).

  2. Guevara

    4 février 2021 à 13h45

    Un ami francais devait prendre l’avion ce 4 fevrier 2021à Toulouse blagnac destination la côte d’Ivoire pour se marier à une ivoirienne pensez vous qu’il a pu partir

    • Thibaud

      6 février 2021 à 01h56

      Bonjour. Se rendre à son propre mariage est très probablement un motif familial impérieux et je suppose que votre ami a pu faire le voyage. Dites-nous finalement comment cela s’est passé à titre de retour d’expérience pour tous les lecteurs.

  3. Nadadur

    5 février 2021 à 17h15

    Bonjour, Je dois voyager en Inde pour trouver un aidant pour ma mère (qui à 89 ans) . Son pronostic vital n’est pas engage par contre elle a besoin d’un aidant H24 et je n’arrive pas à mettre en place à distance. J’ai un certificat de son médecin qui dit simplement que elle a besoin de l’assistance pour les taches quotidiennes. Avant de acheter un billet, comment faire valider que c’est un motif valable? Sur le site de ministère de l’intérieur ou on telecharge l’attestation de déplacement, je ne vois pas un endroit ou on peut faire valider mon attestation? Pouvez-vous me guider svp?
    Merci d’avance pour votre aide.
    Nadadur

    • Thibaud

      6 février 2021 à 01h49

      Bonjour. Porter assistance à un parent âgé constitue fort probablement un motif familial impérieux. C’est ce que vous indiquerez donc sur votre attestation. Il n’y a pas de procédure de validation à l’avance, il appartient à chacun de prendre ou non la décision de voyager.

  4. muriel Gouy

    7 février 2021 à 07h43

    bonjour pour se rendre au maroc pour un pere qui a des gros probleme de sante ayant telephoner au ministere de l interieur pour pouvoir prendre ma fille de ( ans etant seule avec elle on ma repondue pour motif imperieur vous ne pouver la prendre je prends mon avion le 5 fevrier et la grande deception plus de 10 enfants dans l avion pour le maroc pk m avoir dit non ma fille n avait pas vue son grand pere depuis 2 ans et la elle ne le reverras plus vraiment tres decue du ministere de l interieur pk le meme discours pour tous

    • Thibaud

      20 février 2021 à 17h19

      Bonjour Muriel. Merci pour votre retour d’expérience.

  5. Elena

    8 février 2021 à 17h02

    Bonjour,
    Je suis espagnole et j’ai des billets pour aller en France depuis le Maroc avec mon compagnon français pour visiter sa grand-mère qui est très malade. Nous sommes résidents au Maroc depuis quelques mois et nous avons la même adresse mais nous ne sommes pas mariés. Est-ce que le certificat médical indiquant l’état de santé de sa grand-mère et le justificatif de résidence au Maroc suffiraient pour moi comme motif impérieux pour que je puisse l’accompagner. Merci beaucoup de votre réponse.

  6. serge rousseau

    27 février 2021 à 08h14

    bonjour .es qu il faut une attestation pour prendre l avion d une region a l autre en france

  7. silvia

    6 avril 2021 à 18h36

    Bonjour
    Jai pris 2 billet(pour mon fils et moi) vers porto, pour rejoindre mon mari(pere de mon enfant ) que l’ont ne peux voir pendant les vacances scolaires, pouvez vous me dire si cela est un motif pour voyager .

  8. Didier

    23 mai 2021 à 23h37

    Bonjour je doit aller voir mon compagnon en Arménie on et pascé et je voulais savoir si un motif inperieux

Participez à la conversation

N'hésitez pas à écrire un commentaire, vos contributions et autres questions d'ordre général participent à l'enrichissement de cet article et profitent à toute la communauté.

Les situations individuelles ne sont pas étudiées. Pour bénéficier d'une aide ou de conseils personnalisés, accédez au service d'assistance (payant : 12,50€ pour 15 minutes de consultation).

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *.

Haut