Actualités

Coronavirus : quel type de masque faut-il utiliser pour prendre l’avion ?

Le masque de type chirurgical est obligatoire pour tous les passagers voyageant par avion au départ ou à destination de la France.

Photo : Marco Verch CC BY 2.0

En cette période d’épidémie de coronavirus (SARS-CoV-2 ou Covid-19), le gouvernement français maintient l’obligation de porter un masque à bord des avions à travers le décret n°2022-352 du 12 mars 2022 modifiant le décret n°2021-699 du 1er juin 2021 prescrivant les mesures générales nécessaires à la gestion de la sortie de crise sanitaire. Je vous explique quel type de masque il faut impérativement choisir pour voyager depuis ou vers la France par avion.

Mise à jour 14/03 : le port du masque n’est plus obligatoire dans les aéroports mais demeure imposé dans les avions.

Le port d’un masque n’est plus nécessaire à l’aéroport

L’obligation de porter un masque pour accéder au terminal d’un aéroport français a été levée lundi 14 mars 2022.

Le masque chirurgical est obligatoire dans l’avion

Pour monter à bord d’un avion, au départ d’un aéroport français ou à l’étranger pour un vol à destination de la France, chaque voyageur dès 6 ans doit obligatoirement porter un masque chirurgical 3 plis conforme à la norme européenne EN 14683.

Ce masque chirurgical jetable à usage unique retient les gouttelettes respiratoires produites par son utilisateur. Quand il est utilisé par tous, passagers et membres d’équipage, il permet de diminuer significativement le risque de transmission au sein de la cabine d’un virus aéroporté tel que le Covid-19.

Les masques filtrants sans valve expiratoire FFP2 respectant la norme EN 149 (ou leur équivalent KN95 en norme américaine) sont également autorisés. Ils protègent son utilisateur de l’inhalation des gouttelettes en suspension dans l’air.

Toute personne se présentant à la porte de l’avion sans masque réglementaire couvrant la bouche et le nez est susceptible d’être refusée à l’embarquement car les compagnies aériennes ne sont pas tenues d’en fournir un à ceux qui n’en ont pas. Il appartient à chacun de prendre ses dispositions à l’avance pour se procurer le masque nécessaire pour voyager.

Trois types de masques chirurgicaux existent, classés selon leur efficacité de filtration bactérienne (type I pour une filtration d’au moins 95%, type II d’au moins 98%) et leur résistance aux éclaboussures (indice R pour les masques type II résistants). La règlementation n’impose pas un modèle particulier pour prendre l’avion. Mais autant acheter un masque chirurgical type IIR qui ne coûte pas beaucoup plus cher que les autres.

Les masques FFP2 / KN95 sont disponibles en (para)pharmacies.

Les autorités sanitaires préconisent de remplacer son masque à la suite de chaque repas ou rafraichissement pris à bord, sinon après 4 heures d’utilisation (8 heures pour un FFP2 / KN95), ou dès qu’il est abîmé. Il faut donc en emporter plusieurs en fonction du trajet effectué.

Quel masque porter à l’étranger ?

Hors de France, les règles concernant le type de masque qu’il est autorisé de porter varient d’un pays à l’autre et sont plus ou moins strictes. Le masque chirurgical est cependant quasi-universellement admis pour accéder à une aérogare ou embarquer dans un avion. C’est donc ce type de masque qu’il convient de privilégier.

Plusieurs exceptions notables : l’Autriche, l’Italie, la République Tchèque. Pour prendre un vol à destination ou au départ de ces pays, le masque FFP2 / KN95 est obligatoire.

Attention à vérifier l’âge des enfants à partir duquel utiliser un masque devient obligatoire. L’Agence européenne de la sécurité aérienne (EASA) recommande par exemple de porter le masque dès 6 ans, un seuil longtemps resté plus bas qu’en France mais adopté par divers pays dès le début de la crise sanitaire. Mieux vaut prévoir des masques pour toute la famille afin de ne jamais être pris au dépourvu.

Avez-vous le masque requis pour votre prochain déplacement par avion ?

Écrire un commentaire

Participez à la conversation

N'hésitez pas à écrire un commentaire, vos contributions et autres questions d'ordre général participent à l'enrichissement de cet article et profitent à toute la communauté.

Les situations individuelles ne sont pas étudiées. Pour bénéficier d'une aide ou de conseils personnalisés, accédez au service d'assistance (payant : 12,50€ pour 15 minutes de consultation).

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *.

Haut