Italie

Avis sur un séjour à l’hôtel DOC 3* à Nizza Monferrato

Découverte de l’hôtel DOC à Nizza Monferrato dans le Piémont italien et retour d’expérience après un séjour de 2 nuits.

Photo : © Flying Smart

À 60 kilomètres au sud de Turin, Nizza Monferrato est au cœur des paysages vitivinicoles du Langhe-Roero Monferrato classés au Patrimoine Mondial de l’Unesco. La commune offre également à voir plusieurs sites architecturaux.

L’hôtel DOC (signifiant denominazione di origine controllata, un nom pleinement en phase avec les vins du terroir) est une alternative économique aux chambres d’hôtes implantées dans les villages alentours. J’ai séjourné deux nuits dans cet établissement en juin 2022.

Réservation

J’ai réservé 2 mois et demi à l’avance chez Expedia. La chambre double en occupation simple était vendue 47,50€ par nuit, un tarif flexible modifiable ou remboursable jusqu’à l’avant-veille de l’arrivée incluant le petit-déjeuner. Une taxe locale de 1,50€ par personne et par nuitée est à régler sur place en supplément.

Après échange de 2309 points Expedia Rewards du programme de fidélité de l’agence de voyage en ligne, le séjour m’a finalement coûté 74,91€.

Rejoindre l’hôtel

La compagnie ferroviaire Trenitalia assure quotidiennement 8 aller-retours en semaine entre Turin et Nizza Monferrato avec une correspondance obligatoire à Asti. La fréquence des trains est plus réduite durant le week-end. Le trajet coûte 7,30€ dans chaque sens et prend 1h20 environ. L’hôtel est à 15 minutes de marche à pieds de la gare.

À noter que pour visiter la région viticole, une voiture est indispensable. Les grandes enseignes de location sont à Turin et à Asti.

Arrivée et enregistrement à l’hôtel

Suite à un voyage en train depuis Turin, je suis arrivé à l’hôtel autour de midi soit deux heures avant le début du check-in indiqué par Expedia et j’ai trouvé porte close. De retour vers 13h30 pour tenter à nouveau ma chance après avoir déjeuné dans le coin, l’établissement était ouvert.

La réception est à l’étage. La saleté de la moquette dans les escaliers et le bazar visible en montant les marches ne sont pas encourageants.

Je suis accueilli par deux personnes souriantes et aimables. Je paye par carte bancaire les taxes puis on me remet la clé de ma chambre ainsi que le code de la porte extérieure qui me permettra d’aller et venir librement à toute heure.

La chambre

J’hérite de la dernière chambre à gauche au fond du couloir.

J’entre dans une grande pièce aux fenêtres ouvertes mais aux volets partiellement fermés afin d’aérer à l’abri du soleil qui cogne fort.

Elle est meublée par un fauteuil, un bureau sur lequel repose un téléviseur, un grand placard dont les portes sont revêtues de miroirs et d’un porte-bagage. Le mini réfrigérateur présent sous le bureau contient une bouteille d’eau qui est offerte.

Le lit double est encadré de chaque côté par une tablette de chevet surmontées chacune d’une liseuse, une prise électrique est à proximité sur l’un des deux côtés.

Un climatiseur individuel d’appoint complète l’aménagement.

La salle d’eau est équipée d’une cabine de douche, du traditionnel bidet italien et d’un lavabo surmonté d’un miroir. Un sèche-cheveux est également présent. Une serviette à mettre au sol, un drap de bain et deux serviettes de toilette sont à disposition. Un savon et deux flacons de gel douche et shampoing sont fournis.

Mon inquiétude sur l’hygiène des lieux à mon entrée dans l’immeuble se dissipe : la chambre tout comme la salle de bain sont propres, c’est le principal.

J’ai correctement dormi durant les 2 nuits passées là.

Une connexion internet Wi-Fi était disponible dans la chambre mais je n’ai pas cherché à m’en servir.

Restauration

Le petit-déjeuner était inclus dans le prix du séjour, il est servi dans le salon / salle à manger de l’hôtel. J’ai pris celui-ci le jour de mon départ uniquement. Je suis arrivé un quart d’heure avant la fin du service fixée à 10h00, il restait un dernier croissant ainsi que du pain et des fruits.

Départ de l’hôtel

L’heure limite pour le check-out est à 11h00, moment où j’ai rendu la clé de ma chambre sans autre formalité. J’ai ensuite travaillé une heure et demie dans un canapé du salon avant de reprendre mon chemin.

Avis

Petit établissement indépendant d’une dizaine de chambres, l’hôtel DOC à Nizza Monferrato propose une solution d’hébergement de gamme économique d’où rayonner dans cette région vinicole et touristique du Piémont italien. Les prestations délivrées sont simples mais probablement suffisantes quand l’essentiel à découvrir se trouve à l’extérieur.

Irez-vous dormir à l’hôtel DOC de Nizza Monferrato ?

Écrire un commentaire

Participez à la conversation

N'hésitez pas à écrire un commentaire, vos contributions et autres questions d'ordre général participent à l'enrichissement de cet article et profitent à toute la communauté.

Les situations individuelles ne sont pas étudiées. Pour bénéficier d'une aide ou de conseils personnalisés, accédez au service d'assistance (payant : 12,50€ pour 15 minutes de consultation).

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *.

Haut