Corée du Sud

Conseils pratiques pour un voyage en Corée du Sud

Des conseils pour voyager au pays du Matin calme en matière de paiement, de transport et d’autres sujets pratiques sur place.

Photo : Flying Smart CC BY 4.0

Voyager en Corée du Sud, c’est partir à la découverte d’un pays résolument moderne et profondément enraciné dans ses traditions en même temps. Je vous livre quelques conseils pratiques pour bien démarrer un séjour au pays du Matin calme.

Paiement par carte bancaire en Corée du Sud

Les cartes bancaires des réseaux Visa et Mastercard sont largement acceptées en Corée du Sud, même s’il faudra parfois payer en espèces y compris dans des lieux touristiques.

Les transactions se font par lecture de la puce, sans saisir le code confidentiel (sauf pour les retraits). Je vous recommande donc de prévenir à l’avance votre banque des dates de votre séjour pour que votre carte ne soit pas bloquée par un système de filtrage anti-fraude, la mienne l’était dès le deuxième jour sur place.

L’impression d’un reçu suite à un paiement par carte bancaire n’est pas dans les pratiques locales. Aucun débit inattendu à déplorer.

Acheter une carte SIM coréenne

Avoir accès à internet sur son smartphone me semble indispensable lors d’un voyage en Corée du Sud. Même si un réseau Wi-Fi est diffusé dans la plupart des lieux publics, il est plus simple d’acquérir une carte SIM locale pour être toujours connecté quand on en a besoin : traduire une indication, rechercher un itinéraire, etc.

Un comptoir de l’opérateur téléphonique SK Telecom est présent dans le hall public des arrivées à l’aéroport de Séoul-Incheon.

Aux touristes de passage, l’opérateur propose des cartes SIM 3G/4G prépayées valables entre 1 et 30 jours selon l’offre sélectionnée. Un jour correspond en fait à 24 heures qui débutent à l’activation de la puce. Donc selon son heure d’arrivée et son heure de départ, on soustraira éventuellement une journée sur la durée du séjour.

J’ai payé 38500 KRW pour une carte SIM valable 10 jours en septembre 2019. Les paliers disponibles et les prix actualisés sont à consulter sur le site SK Telecom.

L’accès à internet est illimité, au meilleur débit jusqu’à 1 Go de données échangées quotidiennement et à un débit bridé à 5 Mbps au-delà.

Il est en revanche impossible de téléphoner et d’envoyer des SMS/MMS via le réseau mobile traditionnel, une pratique qui a disparu depuis longtemps dans ce pays. Pour les appels locaux, les Coréens utilisent l’application KakaoTalk (disponible sur Android Play Store et Apple App Store) y compris pour joindre les numéros de téléphone fixe.

T-Money pour les transports en commun et les paiements locaux

Pour emprunter les transports en commun, je vous conseille d’acquérir une carte T-Money, un porte-monnaie électronique anonyme et rechargeable. Il suffit de présenter la carte sans contact au portillon d’entrée et de sortie du métro, à la montée et à la descente d’un bus, pour que le prix du trajet soit débité du solde de la carte. À Séoul, chaque déplacement payé avec T-Money est 100 KRW moins cher qu’un ticket unitaire et les correspondances métro-bus ou bus-bus sont gratuites.

T-Money est également acceptée par de nombreux commerçants, dont les supérettes de proximité comme 7-Eleven, CU et GS25. Régler un achat avec le porte-monnaie électronique économise les frais de paiement par carte bancaire à l’étranger.

La carte T-Money est vendue 2500 KRW par CU, présent aux arrivées à Incheon. Son solde initial est nul. La carte est rechargeable aux caisses des commerces qui acceptent ce moyen de paiement et aux distributeurs de tickets des stations de métro. Attention, si l’achat de la carte T-Money peut être payé par carte bancaire, son rechargement ne s’effectue qu’en espèces (bureaux de change et distributeurs de billets disponibles dans le hall de l’aéroport).

Le solde de la carte T-Money est remboursable pourvu qu’il soit inférieur à 50000 KRW. Une commission de 500 KRW est déduite. Je n’ai pas rencontré de difficulté pour être remboursé par le même CU le jour de mon départ. Sans date d’expiration, la carte est réutilisable pour d’autres voyages.

S’orienter avec Naver Map

En Corée du Sud, Google Maps est inutilisable. Les cartes et les informations du service sont peu précises voire totalement fausses.

Pour s’orienter à pieds, dans les transports en commun ou en voiture, l’application GPS locale indispensable est Naver Map qui fonctionne tant en anglais qu’en coréen. Elle est téléchargeable sur Android Play Store et Apple App Store.

Préparez-vous un voyage en Corée du Sud ?

Écrire un commentaire

Participez à la conversation

N'hésitez pas à écrire un commentaire, vos contributions et autres questions d'ordre général participent à l'enrichissement de cet article et profitent à toute la communauté.

Les situations individuelles ne sont pas étudiées. Pour bénéficier d'une aide ou de conseils personnalisés, accédez au service d'assistance (payant : 12,50€ pour 15 minutes de consultation).

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *.

Haut