Organisation

Demander l’autorisation de voyage électronique (AVE) pour le Canada

Les français désirant se rendre par avion au Canada ou transiter par un aéroport canadien doivent obtenir une AVE avant leur départ.

Photo : Kevin Timothy CC BY 2.0

Pour embarquer sur un vol à destination du Canada, le passager dispensé du visa d’entrée sur le territoire canadien doit faire la demande d’une autorisation préalable appelée Autorisation de Voyage Electronique (AVE) ou Electronic Travel Authorization (ETA) en anglais. Je vous explique comment obtenir votre AVE / ETA et les erreurs à éviter.

Ai-je besoin d’une AVE canadienne, à quoi sert-elle ?

L’AVE est une autorisation de voyage électronique délivrée par le ministère de la Citoyenneté et de l’Immigration du Canada (Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada / IRCC) dont doivent obligatoirement être munis la plupart des étrangers dispensés d’obtenir un visa pour entrer sur le territoire canadien et qui arrivent dans le pays par voie aérienne.

Les citoyens français – quel que soit leur âge, y compris les enfants et les bébés – ont besoin d’une AVE quand ils prennent l’avion :

  • pour se rendre au Canada
  • pour transiter par un aéroport canadien, même sans quitter la zone internationale.

Rejoindre certains territoires ultramarins (notamment Saint-Pierre-et-Miquelon via Montréal ou la Polynésie française via Vancouver) ou toute autre destination y compris les États-Unis via le Canada nécessite donc d’obtenir cette AVE.

Le Canada souhaite écarter les passagers présentant un risque pour le pays, avant même qu’ils n’atteignent les frontières. Pour cela, les autorités croisent les informations collectées à travers la demande d’AVE avec des données dont elles disposent déjà. Sur cette base, l’autorisation de prendre place à bord d’un avion en direction du Canada est accordée ou refusée.

Au moment de l’embarquement d’un vol vers le Canada, la compagnie aérienne vérifie que chaque passager concerné dispose bien d’une AVE valide. Dans le cas contraire, il ne peut pas voyager.

Procédure à suivre pour demander une AVE

L’autorisation de voyage électronique est à demander sur le site officiel du gouvernement : www.canada.ca.

Environ 10 minutes sont nécessaires pour remplir une demande d’AVE en ligne.

Pour les personnes se déplaçant à plusieurs, un dossier est à soumettre pour chaque passager individuellement. Il n’y a pas de formulaire pour les familles ou pour les groupes.

Une AVE coûte 7 CAD. Le paiement s’effectue par carte bancaire, celle du passager ou celle de toute autre personne. Les cartes Visa, Mastercard, American Express, JCB et UnionPay sont prises en charge.

Les données ne sont pas enregistrées au fur et à mesure de leur saisie. En cas d’abandon de la procédure en cours de route ou d’échec du paiement, il faut tout recommencer à zéro…

En règle générale, l’AVE est accordée en quelques minutes. Cependant l’administration canadienne se réserve jusqu’à 3 jours pour donner sa réponse ou pour réclamer des renseignements supplémentaires repoussant encore la décision finale. Il est donc préférable de ne pas attendre le dernier moment mais de faire la démarche dès qu’un séjour (ou une correspondance) au Canada est envisagé.

Comment remplir la demande d’AVE ?

Les informations sur le demandeur

La procédure débute par une question « Faites-vous une demande pour une autre personne ? ».

Si vous complétez le formulaire afin d’obtenir une AVE pour quelqu’un d’autre que vous-même (par exemple un conjoint / époux, un enfant, ami, collègue), vous devez répondre par l’affirmative.

Dans l’écran suivant, vous serez alors amené à décliner votre identité et vos coordonnées. C’est le demandeur qui recevra les messages relatifs à l’AVE du voyageur.

Les informations sur le voyageur

La seconde page du formulaire (ou la troisième quand le demandeur et le voyageur ne sont pas la même personne) concerne les informations personnelles du voyageur.

Les éléments à communiquer sont nombreux :

  • données du passeport du voyageur (nature du document, pays d’émission, dates de délivrance et de fin de validité, numéro)
  • identité du voyageur (genre, noms, prénoms, date et lieu de naissance, nationalités, situation matrimoniale)
  • numéros des visas canadiens, permis de travail ou d’études et AVE éventuellement obtenus dans le passé
  • renseignements sur l’occupation professionnelle actuelle (poste et année d’embauche) et les coordonnées de l’employeur (nom de l’entreprise, ville, pays)
  • coordonnées complètes du voyageur (adresse du domicile, adresse e-mail)
  • date et heure d’arrivée au Canada si connues.

Le passeport déclaré doit impérativement être celui qui sera présenté à l’aéroport pour prendre l’avion.

Les données biographiques saisies doivent strictement correspondre aux informations figurant sur le passeport, en veillant aux aspects suivants :

  • les femmes mariées mentionneront leur nom de famille tel que précisé dans la zone de lecture optique du passeport (généralement leur nom de jeune fille)
  • les porteurs de plusieurs noms et prénoms les mentionneront tous, dans le même ordre que sur le passeport.

Quatre questions sont également posées :

  • Vous a-t-on déjà refusé un visa ou un permis, interdit l’entrée au Canada ou dans tout autre pays ou territoire ou demandé de quitter le Canada ou tout autre pays ou territoire ?
  • Avez-vous déjà commis une infraction criminelle dans tout pays ou territoire, ou vous a-t-on déjà arrêté pour une telle infraction, accusé d’une telle infraction ou reconnu coupable d’une telle infraction ?
  • Au cours des deux dernières années, vous a-t-on diagnostiqué une tuberculose ou avez-vous été en contact avec une personne ayant la tuberculose ?
  • Avez-vous un de ces troubles médicaux (syphilis non traitée, alcoolisme ou toxicomanie non traités, problème de santé mentale non traité accompagné d’une psychose) ?

En cas de réponse positive à l’une de ces questions, il faudra donner toutes précisions utiles pour que l’administration apprécie la situation.

Attention, il n’y a pas de page récapitulant les données saisies avant l’étape suivante du paiement. Vérifiez toutes les informations avant de valider, vous ne pourrez pas corriger ultérieurement.

Délivrance de l’autorisation de voyage

Une fois le paiement réalisé, un accusé de réception est envoyé par e-mail comportant un numéro de demande. Un service en ligne existe pour suivre la demande d’AVE grâce à ce numéro et aux informations du passeport du voyageur.

Dès la demande approuvée par l’IRCC, un numéro d’AVE (débutant par la lettre J) est adressé par e-mail.

Le passager doit communiquer le numéro de son AVE à sa compagnie aérienne, au plus tôt pendant l’achat du billet d’avion et au plus tard à la porte d’embarquement.

Une autorisation de voyage est valable 5 ans ou jusqu’à la date d’expiration du passeport du voyageur si celle-ci intervient plus tôt. Une AVE obtenue pour un précédent déplacement est réutilisable jusqu’à son échéance.

Que faire en cas d’autorisation AVE refusée ?

Si l’autorisation de voyage électronique n’est pas accordée, se rendre au Canada est impossible car les compagnies aériennes sont tenues de refuser l’embarquement à tout passager sans AVE valide.

Pour faire appel de la décision de l’IRCC, renseignez-vous auprès d’un avocat canadien pour présenter une demande d’autorisation et de contrôle judiciaire (Immigration) devant la Cour fédérale du Canada.

Essuyer un refus n’empêche toutefois pas de déposer une nouvelle demande d’AVE.

Corriger, mettre à jour ou renouveler une autorisation AVE

De manière générale, une autorisation de voyage électronique AVE n’est pas modifiable. En cas d’erreur de saisie, il est nécessaire de soumettre une nouvelle demande. Les frais déjà payés ne sont pas remboursés et chaque demande est facturée.

En cas de changement de passeport ou à l’expiration de l’autorisation en cours, il faut demander une nouvelle AVE.

Avez-vous obtenu votre autorisation de voyage électronique pour prendre l’avion vers le Canada ?

Écrire un commentaire

Participez à la conversation

N'hésitez pas à écrire un commentaire, vos contributions et autres questions d'ordre général participent à l'enrichissement de cet article et profitent à toute la communauté.

Les situations individuelles ne sont pas étudiées. Pour bénéficier d'une aide ou de conseils personnalisés, découvrez mon service de consulting (payant).

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *.

Haut