Tunisie

Avis sur un séjour à l’hôtel-club Seabel Aladin 3* à Djerba Aghir

Découverte de l’hôtel Seabel Aladin sur l’île de Djerba en Tunisie et retour d’expérience après un séjour de 4 nuits.

Photo : © Flying Smart

Transparence & Confiance. Flying Smart est un blog indépendant et de conviction. Nos articles contiennent des références aux produits de nos annonceurs, Flying Smart peut être rémunéré lorsque vous effectuez une action telle qu'un achat sur le site tiers. Cela finance le contenu que nous vous offrons sans impacter notre ligne éditoriale (comment nous gagnons de l'argent).

L’île tunisienne de Djerba est une station balnéaire prisée en Méditerranée. Ses plages de sable doré, son eau turquoise et sa douceur de vivre attirent les visiteurs en quête de repos et de farniente.

L’hôtel-club Seabel Aladin fait parti des établissements de milieu de gamme offrant un accès direct à la plage. J’y ai séjourné quatre nuits à l’occasion du week-end prolongé du 1er mai 2023. Je viens en « voisin » car j’habite et travaille à Djerba depuis près de 20 ans.

Réservation

J’ai réservé chez Agoda en toute dernière minute, deux heures seulement avant mon arrivée à l’hôtel. Le séjour de 4 nuits en « chambre simple standard » pour un occupant unique en formule tout compris / all inclusive était facturé par le site 144,40€ soit en moyenne 36,10€ par nuitée. Une taxe de séjour s’élevant à 2 TND par nuit est à régler sur place en supplément.

Rejoindre l’hôtel

L’hôtel Seabel Aladin est situé en bord de mer, dans la zone touristique d’Aghir sur la côte est de l’île.

J’ai rejoint l’hôtel en taxi depuis le centre-ville d’Houmt Souk, un trajet de 25 minutes pour 14,400 TND.

Arrivée et enregistrement à l’hôtel

Je suis arrivé à l’hôtel peu après 16h30. Le portail extérieur est fermé et surveillé. Le gardien me demande si je dispose d’une réservation et mon nom puis téléphone à la réception avant de me laisser entrer.

Je présente mon passeport et ma réservation au réceptionniste qui m’accueille en s’assurant que j’ai fait bon voyage. Il m’invite à patienter dans un canapé tandis qu’un jus de fruit m’est servi. Cinq minutes plus tard, il me remet une clé pour la chambre n°304 au deuxième étage du bâtiment principal, m’informe des horaires des repas puis me fait payer les 8 dinars de taxes que je règle en espèces.

Un chasseur prend mon bagage et m’accompagne jusqu’à la chambre, s’enquérant lui aussi du bon déroulement de mon voyage. Les couloirs sont grisâtres et peu avenants.

La chambre

La porte ouvre sur une pièce climatisée aux murs et au sol carrelé blancs. Des faïences vertes et jaunes, des supports en marbre beige, quelques cadres décoratifs et des protections de literie orangés apportent des touches colorées. Cette chambre, de style et d’amménagement surannés, a visiblement fait l’objet d’un rafraichissement récent.

Un placard avec penderie et planches de rangement est présent dans l’entrée. Un coffre-fort est mis à disposition mais il est verrouillé, son utilisation étant soumise au paiement d’un supplément.

Un lit double, constitué par deux matelas individuels mis côte à côte, est au centre de la pièce. Deux tables de chevet encadrent le lit dont l’une est munie d’un téléphone et de prises électriques. Chaque occupant dispose d’une lumière individuelle. Un miroir est accroché au mur latéral.

Un lit pour enfant fait face au lit principal, la chambre pouvant ainsi accueillir 3 personnes. Une table surmontée d’un écran de télévision longent le même mur, avec un banc pour s’asseoir et deux prises électriques à proximité.

La fenêtre de la chambre donne sur un balcon avec vue sur l’entrée de l’hôtel. Une table basse, deux chaises de jardin et un porte-serviette sont présents. Un rideau permet d’occulter la lumière extérieure.

La salle de bain est aménagée avec un lavabo, une baignoire et des toilettes. Un sèche-cheveux complète l’équipement. Deux verres, deux savons, du gel douche et du shampoing sont fournis, ainsi que deux serviettes, deux draps de bain et un tapis pour le sol. La pression de l’eau froide est instable, entrainant des variations de température désagréables lorsque l’eau chaude est également utilisée.

La chambre comme la salle de bain étaient impeccables en terme de propreté. Le ménage était réalisé chaque début d’après-midi par une femme de chambre efficace et attentionnée, les serviettes renouvelées.

J’ai malheureusement mal dormi au Seabel Aladin. Ma chambre était située en face de la boîte de nuit de l’hôtel, active jusqu’à 1h voire 2h du matin selon les nuits. Il ne serait pourtant pas difficile d’améliorer l’isolation phonique en remplaçant quelques fenêtres par un double vitrage.

Par ailleurs, la connexion à internet en Wi-Fi était inaccessible depuis la chambre.

Restauration

Le Seabel Aladin fonctionne sur le modèle « all inclusive ». Les repas et les boissons sont inclus dans le prix du séjour.

Le petit-déjeuner est proposé entre 06h à 10h au réfectoire sous forme de buffet. Des produits sucrés comme salés, chauds et froids, sont disponibles : crudités, jambon, saucisses, légumes frits, œufs, fromage, yaourt, pains, viennoiseries, fruits… ainsi que du lait, du thé, du café, du chocolat, des jus. Une offre plus restreinte est également disponible entre 10h30 et midi pour ceux ayant choisi de faire une grasse matinée.

Les buffets au déjeuner (entre 12h30 et 14h30) et au dîner (19h00 à 21h30) offrent un vaste choix de plats internationaux pour satisfaire toutes les envies : viandes et poissons en sauce ou grillés, fruits de mer, pâtes, riz, légumes, pizzas… Des plats typiquement tunisiens sont également proposés. Gâteaux, glaces et fruits au dessert. Boissons gazeuses et vins locaux sont disponibles.

Un goûter est servi entre 16h et 17h au bar de la piscine où des crêpes et des viennoiseries sont proposées.

Restauration collective cuisinée sur place, les produits étaient relativement bons et qualitatifs. Les prestations variaient suffisamment d’un repas à l’autre, je n’ai pas eu l’impression de manger la même chose à chaque repas. Les buffets étaient correctement achalandés jusqu’à la fin de la plage horaire annoncée, rendant inutile toute précipitation à l’ouverture du réfectoire et les jeux de coudes qui vont avec.

Obtenir un verre était une gageure le premier soir tandis que les couverts manquaient le lendemain, des soucis d’organisation qui ne réapparaitront pas les jours suivants. Le personnel en salle débarrasse et remet les tables en état au fur et à mesure pour les rendre disponibles aux suivants.

Entre les repas et jusqu’à minuit, il est possible de se rendre au bar central pour obtenir des bouteilles d’eau, diverses boissons softs (sodas, jus, café, thé, chocolat) ou alcoolisées (vins, bières et spiritueux locaux, cocktails).

Plage, piscines et activités

Le Seabel Aladin est un hôtel de plage, celle-ci est directement accessible sans quitter l’établissement. La plage de sable fin de la zone touristique d’Aghir est l’une des plus belles de l’île. Parasols et chaises longues sont disponibles tout au long de la journée. Diverses activités sont organisées par la base nautique.

L’hôtel compte 3 piscines, deux à l’extérieur (la température en cette fin avril permettait de s’y baigner sans difficulté pour entrer dans l’eau) et une en intérieur qui est chauffée. Mention spéciale pour la propreté des toilettes jouxtant la piscine extérieure supérieure, la piscine intérieure et le café maure, constamment nettoyées et fleuries.

Un court de tennis et une aire de jeux pour les enfants figurent parmi les installations.

Les jardins sont joliment entretenus et eux aussi bien propres.

Une équipe d’animateurs propose des activités sportives et ludiques à ceux qui souhaitent participer. Tel n’est pas mon cas et je n’ai pas été enquiquiné.

Départ de l’hôtel

L’heure limite du check-out est fixée à midi, il suffit de rendre la clé de la chambre à la réception. À la question si mon séjour s’est bien déroulé, j’ai fait part de mon insatisfaction due aux nuisances sonores de la discothèque.

Avis

Mon avis sur l’hôtel Seabel Aladin Djerba est mitigé.

L’hôtel-club présente de nombreux atouts pour passer un agréable séjour balnéaire en Tunisie, en toute saison : la proximité immédiate de la plage, plusieurs piscines dont une intérieure chauffée, une offre de restauration variée plutôt qualitative, une attention particulière portée à la propreté des lieux.

Mais un hôtel où il est impossible de dormir jusqu’à une heure avancée de la nuit, pour peu que l’on reçoive une chambre du mauvais côté, est difficile à apprécier. Exploiter une boite de nuit directement sous les fenêtres des chambres, sans aucune isolation phonique, est totalement insensé. Bouchons d’oreilles indispensables !

Irez-vous séjourner à l’hôtel Seabel Aladin à Djerba ?

1 commentaire

1 commentaire

  1. clement

    11 août 2023 à 10h44

    Je viens de passer 14 jours abominables dans cet soit disant hôtel 3 étoiles. Fuyez cet endroit de toute urgence
    personnel antipathique,pas sociable du tout, peut importe la demande de toute façon c’est toujours de trop. Equipe d’animation inexistante ils se prennent pour les two bee free ou des Fred Astaire et ne pensent qu’au spectacle du soir et ça n’est pas le pire
    Restaurant horrible, avec des files d’attente à n’en plus finir une gestion catastrophique et pour les bars encore pire entre les files d’attente et les serveurs qui s’engueulent tout le temps en faisant fis des clients ( vous n’avez qu’a attendre vous êtes en vacances ) sur 4serveurs,3 se cachent ou font semblant de prendre des plateaux pour soit disant débarrasser lol
    Les photos que vous voyez sont d’un autre temps et le personnel aussi
    De plus si vous voulez boire un bon café ou un bon jus d’orange c’est payant ce qui veut dire que le reste et mauvais ( je confirme )
    Beaucoup de clients malades ( tourista ) 300 Dinars le médecin et on le voit souvent
    Imaginez sur 14 jours de séjours 1 point positif le petit déjeuner
    Je confirme FUYEZ CET ENDROIT sinon vos vacances comme les miennes seront gâchées

Participez à la conversation

N'hésitez pas à écrire un commentaire, vos contributions et autres questions d'ordre général participent à l'enrichissement de cet article et profitent à toute la communauté.

Les situations individuelles ne sont pas étudiées. Pour bénéficier d'une aide ou de conseils personnalisés, accédez au service d'assistance (payant : 20€ pour 15 minutes de consultation).

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *.

Haut