France

Avis sur un séjour à l’hôtel Oceania Paris Roissy CDG 4*

Découverte de l’hôtel Oceania Paris Roissy CDG et retour d’expérience après une nuit en chambre standard.

Photo : Flying Smart CC BY 4.0

J’ai séjourné une nuit à l’hôtel Oceania Paris Roissy CDG le vendredi 28 juin 2019. J’ai choisi cet hôtel pour sa proximité avec l’aéroport Paris Charles-de-Gaulle, sa piscine afin de profiter d’un moment de détente avant de reprendre l’avion et pour son prix intéressant compte tenu de sa localisation et des prestations proposées.

Réservation

J’ai réservé 3 jours avant sur le site Hotels.com. La « chambre standard » était vendue 89,10€ (81€ pour la chambre + 8,10€ de taxes et frais) sans le petit-déjeuner et avec 2,88€ de taxes de séjour à régler sur place.

J’ai échangé une nuit Hotels.com Rewards et je n’ai donc payé que 8,10€ sur le site.

Ma réservation effectuée, j’ai téléphoné à l’hôtel pour une requête #avgeek : j’aimerai disposer d’une chambre d’où je peux apercevoir les avions décoller. Mon interlocutrice m’indique prendre en compte ma préférence.

Navette pour rejoindre l’hôtel

L’hôtel Oceania est situé dans la zone aéroportuaire, mais il n’est pas accessible directement depuis les terminaux. L’établissement met à disposition une navette, gratuite et sans réservation, au départ de la gare SNCF Aéroport Charles-de-Gaulle 2 TGV.

Horaires de la navette Aéroport CDG Terminal 2 → Hôtel Oceania
Jours Tranche horaire Fréquence
Lundi au Vendredi 05h30 à 06h30 Toutes les 30 minutes
06h30 à 11h00 Toutes les 15 minutes
11h00 à 18h00 Toutes les 30 minutes
18h00 à 23h30 Toutes les 15 minutes
23h30 à minuit Toutes les 30 minutes
Samedi et Dimanche 05h30 à minuit Toutes les 30 minutes

À la descente d’un train (RER ou TGV), il faut remonter jusqu’à la surface et suivre les panneaux « Hôtels » puis « Hôtels par navettes » pour accéder à l’étage extérieur (niveau 5) où s’arrêtent les différents autobus et navettes desservant la gare.

Après un vol arrivant au Terminal 2, il suffit de suivre les panneaux « Hôtels » puis « Hôtels par navettes » pour rejoindre le même endroit.

Depuis le Terminal 1 ou le Terminal 3, il faut d’abord prendre le train automatisé CDGVAL et descendre à la station Terminal 2 – Gare.

La navette de l’hôtel Oceania emprunte le quai n°2, immédiatement à gauche en haut des escaliers.

Je suis arrivé sur place après 21h00. Un minibus, commun aux hôtels Oceania et Nomad, est bien passé à 21h15. Le temps de trajet jusqu’à l’hôtel était d’environ 10 minutes.

Arrivée et enregistrement à l’hôtel

Le hall d’entrée de l’hôtel Oceania est un vaste espace sous une grande verrière décoré dans un style jardin tropical qui fait également office de salon et de bar avec vue sur la piscine de l’établissement.

Le comptoir d’accueil et d’enregistrement est situé à gauche en entrant.

Pour le check-in, la réceptionniste me demande de compléter une fiche de renseignements et de lui fournir une carte bancaire à titre de garantie. Elle m’informe que ma demande d’une chambre avec vue sur les avions au décollage n’a malheureusement pas pu être satisfaite, que l’hôtel est complet ce soir, et me remet une carte d’accès à la chambre n°347 au 3ème étage.

La chambre

J’ai réservé une « chambre standard », la catégorie la plus basse proposée par cet hôtel.

La porte d’entrée ouvre sur un couloir, salle de bain à droite et chambre au bout. Un porte-valise pliant est rangé dans une fente du mur.

La chambre climatisée est suffisamment spacieuse pour s’y sentir immédiatement à l’aise. La décoration est moderne, avec un parquet au sol en harmonie avec le mobilier en bois présent dans la pièce.

Elle est équipée d’un lit double encadré par deux tables de chevet, d’un fauteuil, d’un petit bureau avec ses prises électriques intégrées, d’un pouf et d’un écran de télévision. Le tout est récent et en bon état. La connexion internet Wi-Fi fonctionne convenablement.

Une petite bouteille d’eau était disposée sur chaque table de chevet.

Les rideaux sont totalement opaques et les avions passant à proximité sont quasiment inaudibles. J’y ai très bien dormi.

La salle de bain, où on n’est pas non plus à l’étroit, est équipée d’une douche à l’italienne. Mon seul regret, qu’une paire de chaussons-éponge ne fasse pas partie du linge fourni.

Restauration

Dîner

Pour manger vers 22h30, la réception me suggère soit de me rendre à l’hôtel Nomad juste en face sinon de me remettre des flyers pour une commande extérieure à faire livrer.

Le diner buffet du Nomad venait de se terminer, mais il propose aussi quelques produits alimentaires à la vente dans un réfrigérateur. Un sandwich triangle, à 6€ tout de même, fera l’affaire avant d’aller dormir.

Petit-déjeuner

Un petit-déjeuner buffet est servi dans un salon en mezzanine sous la verrière et surplombant la piscine, dès 04h45 du matin et jusqu’à 10h30 en semaine ou 11h00 le week-end. S’il n’est pas compris dans le tarif de la chambre, il est facturé 18€ par personne.

Sucré (pain et viennoiseries, céréales, fruits, laitages) et salé (charcuteries, œufs, fromages), le choix est varié. Le buffet est réalimenté tout au long du service.

Piscine avec spa, hammam et salle de sport

Les résidents de l’hôtel ont accès, sans supplément de prix, à l’espace bien-être situé sous la verrière. Il est ouvert de 07h00 à 23h00 du lundi au jeudi et de 07h00 à 21h00 du vendredi au dimanche.

Des serviettes sont normalement disponibles sur le meuble après la porte d’entrée. Mais il n’y en avait plus à mon arrivée. J’ai demandé au premier employé de nettoyage trouvé à proximité qui en a rapporté plusieurs le temps que je me change. Dommage que des chaussons ne soient pas non plus proposés dans ces lieux.

Il y a un vestiaire réservé aux hommes et un vestiaire réservé aux femmes. Des casiers à code permettent de ranger ses affaires en toute sécurité.

Dans chaque vestiaire se trouve un sauna, à usage non-mixte donc.

La piscine est chauffée et même les plus frileux n’auront aucune difficulté à rentrer dans l’eau. Un adulte a pieds dans tout le bassin qui est suffisamment grand pour faire des longueurs. Un espace intégrant un jacuzzi permet de profiter du moment.

Une salle de sport équipée de machines et un solarium extérieur bordent la piscine.

Le temps passe évidemment toujours trop vite en barbotant dans l’eau ou en se prélassant au soleil. En l’absence d’une horloge dans ces lieux, il faut surveiller l’heure en jetant un coup d’œil à travers les vitres sur les téléviseurs du bar ou de la salle de sport qui diffusent une chaine d’information en continu.

Départ de l’hôtel

J’ai effectué mon check-out à midi, l’heure limite pour restituer la chambre. Aucune formalité particulière : le réceptionniste m’indique que le petit-déjeuner et la taxe de séjour sont débités sur la carte bancaire donnée en garantie à mon arrivée. Je demande l’impression d’une facture et je n’ai plus qu’à monter dans la navette pour retourner à l’aéroport.

Horaires de la navette Hôtel Oceania → Aéroport CDG Terminal 2
Jours Tranche horaire Fréquence
Lundi au Vendredi 05h15 à 06h15 Toutes les 30 minutes
06h15 à 10h45 Toutes les 15 minutes
10h45 à 17h45 Toutes les 30 minutes
17h45 à 23h15 Toutes les 15 minutes
23h15 à 23h45 Toutes les 30 minutes
Samedi et Dimanche 05h15 à 23h45 Toutes les 30 minutes

Avis

L’hôtel Oceania Paris Roissy CDG marque sa différence grâce à ses espaces communs baignés de lumière sous la verrière et à son espace bien-être avec une grande piscine chauffée.

Son rapport qualité-prix en fait un excellent choix pour une escale à l’aéroport de Paris-Roissy Charles-de-Gaulle, à condition d’être suffisamment longue pour profiter pleinement des infrastructures mises à disposition.

Écrire un commentaire

Participer à la conversation

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Haut