Billetterie

IP tracking, cookies et prix des billets d’avion, la fin du mythe

Le prix du billet d’avion qui augmente à cause de techniques pour pister l’internaute, une croyance aussi tenace que fausse.

Photo : Shutterstock

Lorsqu’on recherche un billet d’avion, les prix peuvent varier entre deux visites du site de réservation. IP tracking, cookies … des pratiques qui seraient à l’origine des augmentations de tarif pour faire payer plus cher le voyageur indécis. Je vous explique ce que sont ces techniques détestées par les internautes et comment les prix des billets sont vraiment calculés. La fin d’un mythe populaire de la tarification aérienne !

Comprendre les techniques du web

IP tracking

Chaque objet connecté à Internet se voit attribuer un identifiant afin de pouvoir communiquer avec les autres : l’adresse IP. La technique qui consiste à surveiller l’activité d’un objet sur le réseau en suivant la trace laissée par son adresse IP est appelée IP tracking.

Dans la pratique, le stock d’adresses IP dont dispose chaque fournisseur d’accès à internet est limité et il est très inférieur au nombre d’ordinateurs, tablettes et autres smartphones de ses abonnés. Pour contourner ce manque, c’est une adresse IP provisoire qui est généralement attribuée lors de la connexion d’un appareil au réseau public. Ainsi, un même objet se voit attribuer un identifiant différent à chaque connexion. Par ailleurs, de nombreux appareils utilisent simultanément la même adresse IP à travers internet.

Avec l’augmentation du nombre d’internautes, le traçage par adresse IP est donc de moins en moins fiable pour identifier un utilisateur.

Cookies

Le cookie est un petit fichier texte qui est enregistré par un site web dans le navigateur du visiteur.

La technique du cookie permet de stocker des informations à propos d’un internaute tout au long de sa navigation sur le réseau et de le reconnaître pour lui servir un contenu personnalisé. L’internaute peut toutefois paramétrer son navigateur pour interdire le dépôt de cookies, supprimer ceux déjà enregistrés ou même surfer en mode « navigation privée ».

Les internautes étant de plus en plus soucieux de la préservation de leur vie privée, la trace d’un utilisateur pisté grâce aux cookies peut donc être perdue à tout moment.

Comment est déterminé le prix d’un billet d’avion ?

Afin d’optimiser le remplissage des vols et maximiser leur chiffre d’affaire, les transporteurs ont mis en place un modèle de tarification dynamique : le yield management.

Au lieu de fixer un tarif unique pour tous les sièges d’un avion, les compagnies proposent une vaste gamme de prix adaptés à différents profils de voyageurs. Pour ce faire :

  • les sièges de chaque vol sont répartis dans des classes de voyage (classe éco, business class, …)
  • chaque classe de voyage est divisée en plusieurs classes de réservation
  • un certain nombre de places sont mises en vente dans chaque classe de réservation
  • plusieurs tarifs sont associés à chaque classe de réservation
  • chaque tarif a ses règles d’utilisation spécifiques : date limite d’achat à l’avance, période de voyage, nombre de jours minimum ou maximum à destination, etc …

Ce sont tous ces éléments qui sont confrontés en temps réel à chaque demande de tarification d’un billet d’avion pour proposer au passager le prix le plus bas disponible. Je vous explique en détail ce fonctionnement dans un précédent article Prix du billet d’avion : classes de réservation et règles tarifaires.

Au fur et à mesure que les sièges sont réservés par les clients, les prix des billets tendent à augmenter. Inversement, les prix baissent lorsque des voyageurs ne vont pas au bout du processus de réservation et que les sièges bloqués dans l’attente du paiement sont remis en vente. Il en est de même quand des passagers annulent leur billet et libèrent des places de ce fait.

Selon le principe de l’offre et de la demande, les compagnies aériennes peuvent également à tout moment décider d’ajouter ou de retirer des sièges dans les différentes classes de réservation afin d’influer sur les prix.

Les distributeurs appliquent les prix fixés par la compagnie

Le prix du billet d’avion est ainsi déterminé par la compagnie aérienne exclusivement. Son prix est donc exactement le même partout, quel que soit le canal de distribution via lequel le billet est acheté.

Sur son site internet, la compagnie ne peut absolument pas utiliser des techniques d’identification qui ne sont pas fiables dans le but d’augmenter le prix du billet d’avion d’un passager en particulier. L’internaute se tournerait alors immédiatement vers un canal de vente hors ligne, moins cher pour lui mais bien plus coûteux pour le transporteur.

Est-ce que le centre d’appel de la compagnie, ses boutiques en ville ou son comptoir de vente à l’aéroport sont en mesure d’utiliser les techniques internet IP tracking ou cookies pour augmenter volontairement la facture ? Bien sûr que non !

Quant aux intermédiaires comme les agences de voyages, ils se rémunèrent en facturant à l’acheteur des frais de service en supplément du prix du billet d’avion. Il s’agit là de leur seule marge de manœuvre pour afficher des prix différenciés et pour qu’une concurrence s’exerce entre eux.

Une agence de voyage en ligne a-t-elle intérêt à gonfler ses frais de service à chacune de vos visites alors que vous n’êtes qu’à un clic du site internet de la compagnie aérienne ou d’une agence concurrente ? Pas vraiment !

Les agences de voyages internet utilisent d’autres stratégies commerciales pour vous convaincre et qui impactent votre prix final d’achat :

Alors, convaincu que l’IP tracking pour gonfler le prix des billets d’avion est un problème qui n’existe pas ?

1 commentaire

1 commentaire

  1. Jacqueline

    23 octobre 2017 à 9 h 23 min

    Autrefois les tarifs étaient publiés et plus ou moins élevés selon la saison.. Les calculs actuels sont du vol manifeste, trop de différences injustes sur un même trajet, c’est inacceptable

Participez à la conversation

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Haut