Organisation

Suivre le déroulement d’un vol en temps réel sur une carte

Utiliser un Live Flight Tracker pour localiser un avion en temps réel sur une carte et obtenir des renseignements sur un vol.

Capture d'écran : Flightradar24

Il existe de nombreuses raisons de vouloir suivre un vol en temps réel, notamment pour déterminer quand partir chercher un passager à l’aéroport, pour estimer la durée probable d’un retard ou simplement pour observer le trafic aérien autour de soi. Je vous explique comment visualiser sur une carte où se trouve un avion, obtenir divers paramètres du vol, et même voyager virtuellement avec vue du cockpit.

Quels sites pour consulter l’état d’un vol en temps réel ?

Les sites Flightradar24, FlightAware, Plane Finder, RadarBox, FlightviewFlightStats et d’autres ont pour point commun de permettre aux internautes de suivre en temps réel un avion sur une carte, ce sont des Live Flight Trackers.

Flightradar24 est le plus connu. Il est certainement aussi le plus abouti en terme de couverture géographique, de fonctionnalités et d’informations pertinentes mises à disposition.

Comment utiliser Flightradar24 ?

Dès la page d’accueil de Flightradar24, on découvre un carte du monde où figurent des milliers d’appareils en vol. Il suffit de cliquer sur l’un d’eux pour faire apparaitre le chemin qu’il a effectué depuis son dernier décollage et un bandeau latéral d’informations sur le vol en cours.

Un moteur de recherche aide à retrouver un avion en particulier, avec le numéro du vol de la compagnie ou l’immatriculation de l’appareil.

La couleur du tracé varie en fonction de l’altitude de l’avion, du blanc au rouge en passant par le jaune, le vert, le bleu et le violet. On sait ainsi du premier coup d’œil si l’appareil est en montée, en croisière ou en descente.

Le bandeau d’informations affiche :

  • le numéro du vol, son callsign associé et le nom de la compagnie aérienne
  • une photo de l’appareil qui opère le vol
  • les aéroports d’origine et de destination du vol
  • les horaires de départ et d’arrivée programmés, l’heure réelle de décollage et l’heure d’atterrissage estimée
  • le temps et la distance déjà parcourus ainsi que le temps et la distance restant à réaliser
  • le type d’appareil, son numéro d’immatriculation et son pays d’enregistrement
  • l’altitude de l’avion, sa direction, sa vitesse et sa position GPS.

Une option « route » ajoute un tracé jusqu’à destination tandis que l’option « follow » maintient le vol toujours centré sur le carte pour ne jamais le perdre de vue.

En s’inscrivant gratuitement sur le site, une option « 3D view » est déverrouillable. Grâce à un rapprochement des données collectées en temps réel avec des images satellite d’archive, on peut suivre le vol depuis l’extérieur de l’appareil ou depuis le cockpit. Impressionnant !

Vue 3D d’un vol Air Corsica entre Paris et Calvi au large de Nice avec Flightradar24

Flightradar24 conserve les données de chaque vol. Il est possible de retrouver toutes les informations pendant 7 jours et de rejouer le déplacement de l’appareil sur la carte ou en 3D avec la fonction « playback ».

Le service repose sur un modèle économique freemium. Toutes ces fonctionnalités sont gratuites mais elles sont étendues en souscrivant à un abonnement payant : des détails supplémentaires, des cartes personnalisables, un historique plus long, l’utilisation illimitée du simulateur 3D, etc…

D’où proviennent les données de suivi des avions en temps réel ?

Les Live Flight Trackers agrègent principalement 3 sources de données : ADS-B, MLAT et radar.

La majorité des avions commerciaux de dernière génération transmettent en clair des paramètres de vol à travers le système de surveillance ADS-B automatic dependent surveillance-broadcast. Les données envoyées par le transpondeur ADS-B de l’appareil sont captées par des antennes au sol puis retransmises à la plateforme qui opère le site via une connexion internet.

Pour les avions plus anciens qui sont équipés d’un transpondeur ModeS, la technique de multilatération (MLAT) consistant à mesurer le temps nécessaire pour recevoir les signaux au sol à partir d’au moins 3 antennes distinctes permet de calculer la position de l’appareil émetteur.

La force d’un site de suivi dépend essentiellement de la stratégie d’implantation de son réseau d’antennes pour capturer les données d’un maximum de vols. Ainsi Flightradar24 et FlightAware ont offert à des dizaines de milliers de radio-amateurs et autres #avgeeks, habitant à proximité des aéroports ou sous les routes aériennes, un kit à installer sur le toit de leur maison pour déployer cette infrastructure sous-jacente indispensable.

Enfin, certaines données radar sont publiques, notamment celles relatives au trafic commercial aérien Nord-Américain.

Quelle utilisation faites-vous du suivi en temps réel des vols ?

Écrire un commentaire

Participez à la conversation

N'hésitez pas à écrire un commentaire, vos contributions et autres questions d'ordre général participent à l'enrichissement de cet article et profitent à toute la communauté.

Les situations individuelles ne sont pas étudiées. Pour bénéficier d'une aide ou de conseils personnalisés, découvrez mon service de consulting.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *.

Haut