Actualités

La compagnie britannique Flybe fait faillite, tous les vols annulés

Première compagnie domestique britannique et transporteur régional européen important, Flybe en faillite abandonne ses passagers.

Photo : Jonathan Palombo CC BY-ND 2.0

Énième faillite dans le ciel européen et non des moindres. C’est au tour de la compagnie britannique Flybe d’annoncer son placement sous administration judiciaire ce jeudi 5 mars 2020. Le transporteur annule ses vols du jour au lendemain en abandonnant les passagers sur le tarmac. Je fais un point sur la situation et sur les étapes à suivre pour tenter d’obtenir un remboursement ou un vol de remplacement.

Faillite de Flybe, la première compagnie domestique du Royaume-Uni

Créée en 1979, à l’origine sous le nom de Jersey European Airways, Flybe était devenue au fil des ans non seulement la première compagnie aérienne domestique du Royaume-Uni mais aussi une compagnie régionale européenne de premier plan. En France plus spécifiquement, Flybe assurait diverses lignes entre Paris, des aéroports de province (Bergerac, Caen, Chambéry, Lyon) et la Grande-Bretagne.

En proie à des difficultés financières après plusieurs errements stratégiques pendant la dernière décennie, la compagnie indépendante était rachetée en février 2019 par le consortium Connect Airways formé notamment de Virgin Atlantic et Stobart Aviation. Un changement de marque pour prendre le nom de Virgin Connect était depuis en cours.

Malgré l’argent frais injecté par les nouveaux propriétaires, la situation financière du transporteur ne s’est pas redressée.

Échaudé par les précédentes faillites de Monarch Airlines, Flybmi et Thomas Cook Airlines, le gouvernement britannique accordait en janvier 2020 à Flybe un report de paiement des taxes et lui promettait un prêt d’urgence de 100 millions GBP afin de poursuivre ses opérations. De l’argent public qui n’est finalement jamais arrivé. Surtout, les actionnaires privés n’ont pas souhaité remettre au pot. Pas grand chose à voir avec la baisse conjoncturelle des réservations due au coronavirus évoquée par la direction pour expliquer la banqueroute de l’entreprise…

Flybe s’est déclarée en cessation de paiement jeudi 5 mars 2020, clouant au sol sa flotte d’une soixantaine d’appareils.

Conséquences pour les passagers et procédure de remboursement

Désormais placée en redressement judiciaire, tous les vols opérés par Flybe et son franchisé Stobart Air sont annulés. Les billets d’avion ne seront jamais honorés.

Quelques vols sont toutefois maintenus :

  • les vols sous code BE opérés en franchise par Blue Islands
  • les vols sous code BE opérés en franchise par Eastern Airways, jusqu’au dimanche 8 mars 2020 seulement
  • les vols commercialisés sous code BE dans le cadre d’un accord de partage de code / codeshare opérés par des compagnies tierces.

Le transporteur défunt a annoncé qu’il ne proposerait aucun vol de substitution. De ce fait, Flybe laisse tomber les voyageurs, qui perdent au passage leur argent.

Les clients ayant réservé un vol sec Flybe doivent acheter un nouveau billet chez une autre compagnie afin de poursuivre leur déplacement.

Ceux qui ont payé leur billet directement à Flybe avec une carte de crédit émise par un organisme financier britannique peuvent contacter celui-ci pour lancer une procédure de « chargeback » afin d’obtenir un remboursement du billet Flybe non utilisé. Ce mécanisme n’est en revanche pas disponible pour les paiements réalisés avec une carte bancaire française en cas de faillite.

Les passagers lésés doivent impérativement prendre contact avec les nouveaux administrateurs du cabinet EY Ernst & Young (e-mail : flybeadministration@uk.ey.com) pour déposer une déclaration de créance. Cette démarche est obligatoire pour espérer un remboursement après réalisation ou liquidation des actifs de la compagnie dans quelques années.

Les clients qui ont acheté un séjour ou un package vol+hôtel sont mieux couverts, grâce aux garanties prévues par la directive européenne UE n°2015/2302. Ils doivent contacter dès maintenant leur agence de voyage qui réservera des vols de substitution pour maintenir leur futur voyage ou pour organiser leur rapatriement s’ils sont bloqués à l’étranger, sans aucun frais supplémentaire.

Êtes-vous concerné par la faillite de Flybe ?

Écrire un commentaire

Participez à la conversation

N'hésitez pas à écrire un commentaire, vos contributions et autres questions d'ordre général participent à l'enrichissement de cet article et profitent à toute la communauté.

Les situations individuelles ne sont pas étudiées. Pour bénéficier d'une aide ou de conseils personnalisés, découvrez mon service de consulting.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *.

Haut