Fidélité

Flying Blue : la tactique du « XP run » pour acheter des points XP

Entreprendre un XP run permet d’accumuler un maximum de points XP en un seul voyage pour acquérir ou renouveler un statut Elite.

Photo : Eric Salard CC BY-SA 2.0

Pour accéder à un statut supérieur dans le programme de fidélité Flying Blue des compagnies Air France et KLM puis le conserver, le membre doit accumuler un nombre suffisant de points XP durant chaque période de qualification annuelle. S’il est possible d’acheter des miles Flying Blue, ce n’est en revanche pas le cas pour les points XP. Je vous explique la tactique du « XP run » pour gagner les points XP qui vous manquent peut-être, rapidement et au meilleur prix.

Le principe du XP run

Le nombre de points XP attribués pour un vol dépend de sa nature, de sa distance et de la cabine de voyage empruntée.

Flying Blue : nombre de points XP accumulés par vol
Nature et distance du vol Cabine de voyage
Economy Premium Business First
Domestique (toute distance) 2 XP 4 XP 6 XP 10 XP
Moyen : International – jusqu’à 1999 miles 5 XP 10 XP 15 XP 25 XP
Long 1 : International – de 2000 à 3500 miles 8 XP 16 XP 24 XP 40 XP
Long 2 : International – de 3501 à 5000 miles 10 XP 20 XP 30 XP 50 XP
Long 3 : International – 5001 miles et + 12 XP 24 XP 36 XP 60 XP

On retiendra de ce barème :

  • qu’embarquer sur un vol international est mieux récompensé qu’emprunter un vol domestique
  • que voyager en classe affaires permet d’obtenir 3 fois plus de points XP qu’en classe économique
  • que le prix payé n’entre jamais en ligne de compte.

Retrouvez le détail des règles dans mon article Flying Blue : gagner des points XP pour passer aux statuts supérieurs.

Effectuer un XP run (ou une course aux XP), c’est réaliser un voyage en poursuivant l’objectif de maximiser le nombre de points XP accumulés tout en limitant le coût d’acquisition unitaire de chaque point.

Construire un XP run optimisé

Plusieurs paramètres se travaillent pour optimiser un XP run : le nombre de vols pour rejoindre la destination finale, la nature de ces vols, la classe de voyage (Economy ou Business) et le prix du billet d’avion.

Multiplier les escales

Les réseaux d’Air France et de KLM s’articulent autour des aéroports de Paris-Charles de Gaulle (CDG) et d’Amsterdam-Schiphol (AMS). Ils sont interconnectés grâce aux nombreux vols quotidiens reliant les deux plateformes.

Privilégier un trajet avec une escale plutôt qu’un vol direct permet de cumuler 2 fois plus de points XP.

Points XP pour un aller simple entre Paris et l’Europe
Trajet Vol direct 1 escale
Economie Affaires Economie Affaires
Paris → (ville européenne) 5 XP 15 XP
Paris → Amsterdam 5 XP 15 XP 10 XP 30 XP
Amsterdam → (ville européenne) 5 XP 15 XP

Quand ils ont le choix, les passagers en provenance ou à destination de la province française opteront pour une escale à Amsterdam plutôt qu’à Paris pour profiter du barème international sur les deux vols.

Points XP pour un aller simple entre la province française et l’Europe
Trajet Vol direct 1 escale
Economie Affaires Economie Affaires
(ville de province) → (ville européenne) 5 XP 15 XP
(ville de province) → Paris 2 XP 6 XP 7 XP 21 XP
Paris → (ville européenne) 5 XP 15 XP
(ville de province) → Amsterdam 5 XP 15 XP 10 XP 30 XP
Amsterdam → (ville européenne) 5 XP 15 XP

Certaines destinations sont desservies par l’une des deux compagnies seulement et une escale dans chacun des hubs est parfois obligatoire pour relier deux villes du réseau européen d’Air France et KLM. Les voyageurs effectuant un tel trajet sont triplement récompensés.

Points XP pour un aller simple intra-européen via Paris et Amsterdam
Trajet Vol direct 2 escales
Economie Affaires Economie Affaires
(ville européenne) → Paris 5 XP 15 XP 15 XP 45 XP
Paris → Amsterdam 5 XP 15 XP
Amsterdam → (ville européenne) 5 XP 15 XP

Profiter du tarif week-end de la classe affaires

Les passagers en déplacement professionnel prêts à payer plein pot à travers leur entreprise se font rares pendant le week-end. Pour remplir les sièges à l’avant des avions, Air France – et KLM dans une moindre mesure – baisse ses tarifs pour rendre sa Business plus accessible à une clientèle voyageant pour loisirs.

En partant le vendredi ou le samedi, avec un retour le samedi ou le dimanche (au moins une nuit sur place à destination), l’ensemble du réseau européen est généralement proposé dans une gamme de prix s’étirant entre 350€ et 550€ l’aller-retour.

Aller chercher le meilleur rapport XP/prix

La France et les Pays-Bas sont les marchés naturels d’Air France – KLM. Les tarifs les plus bas ne se trouvent donc pas au départ ou à destination de ces deux pays. Ils sont plutôt à chercher sur des liaisons où les deux compagnies doivent faire des efforts pour attirer des voyageurs, dans les territoires acquis à la concurrence.

Cet aller-retour en classe affaires pendant le week-end entre Genève (Suisse) et Varsovie (Pologne) via une courte escale à Paris est proposé à 406,97€. Il permet de collecter 60 XP, soit un coût d’acquisition de 6,77€ par point XP.

Aller-retour Genève – Varsovie via Paris avec Air France en classe affaires (60 XP).

Plus complexe mais plus gratifiant encore, cet aller-retour en classe affaires entre Nuremberg (Allemagne) et Billund (Danemark) via une première escale à Paris puis une seconde escale à Amsterdam qui est vendu 439,22€ en week-end. Cet itinéraire d’un peu plus de 7 heures dans chaque sens permet de collecter 90 XP, soit un prix de revient de seulement 4,88€ par point XP ! Qui dit mieux ?

Aller-retour Nuremberg – Billund via Paris et Amsterdam avec Air France et KLM en classe affaires (90 XP).

Les bénéfices tirés d’un XP run valent-ils la dépense ?

Un ou plusieurs XP run idéalement optimisés permettent d’acquérir ou de renouveler un statut Flying Blue Silver pour 500€, de renouveler un statut Gold pour 1000€ ou un statut Platinum pour 1500€ environ.

Cependant, le coût total d’un XP run dépasse le seul prix du billet d’avion. Il faut encore ajouter :

  • une nuit d’hôtel à destination (inscrivez-vous à Miles+Points pour recevoir 5 XP lors d’un premier séjour chez Accor)
  • éventuellement un second billet pour rejoindre l’aéroport d’origine du XP run et en revenir.

Avant d’entreprendre un XP run aussi attractif qu’il puisse être, assurez-vous que le jeu en vaut la chandelle. Si vous ne voyagez pas suffisamment pour engranger naturellement les points XP, vous aurez peut-être aussi un usage trop limité des avantages du statut convoité pour en amortir le coût.

Avez-vous déjà effectué un XP run, quelle était votre technique gagnante ?

Écrire un commentaire

Participez à la conversation

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Haut