Pays-Bas

Avis sur un séjour à l’hôtel easyHotel Amsterdam Zaandam 2*

Découverte de l’hôtel easyHotel Amsterdam Zaandam et retour d’expérience après 2 nuits en chambre standard.

Photo : © rehleti.com

À Amsterdam, l’hôtellerie de moyenne gamme est relativement chère. Pour tirer les prix vers le bas sans basculer sur les hébergements alternatifs, la meilleure des solutions est d’aller dormir dans une commune voisine. Zaandam, située quelques kilomètres plus au nord, est facilement et rapidement accessible par les transports en commun depuis le centre-ville touristique.

J’ai séjourné 2 nuits au easyHotel Amsterdam Zaandam en novembre 2018. J’ai choisi cet hôtel pour le bon compromis sur la distance, le confort et le prix qu’il permet de réaliser.

Réservation

J’ai réservé 9 jours à l’avance chez l’agence de voyage en ligne Expedia. La « chambre standard avec lits jumeaux » en occupation double était vendue 55€ pour la première nuit et 54€ pour la second nuit. Une taxe de séjour s’élevant à 3€ par personne et par nuit doit être payée sur place en supplément. Finalement, la taxe de séjour sera prélevée sur la carte bancaire en même temps que le prix de la réservation.

Rejoindre l’hôtel en train

La gare ferroviaire de Zaandam est desservie toutes les 10 minutes environ depuis Amsterdam Centraal par les trains des lignes NS Intercity 800, NS Intercity 3000, NS Sprinter 4000 et NS Sprinter 7400. Le temps de trajet est inférieur à 15 minutes et le prix du ticket s’élève à 2,80€ l’aller simple.

Depuis l’aéroport de Schiphol, la ligne NS Intercity 3300 permet de rejoindre Zaandam en 25 minutes avec un train chaque demi-heure (4,80€).

Le forfait journalier Amsterdam & Region Travel Ticket est valable sur ces parcours.

À la descente du train, monter les escaliers mécaniques puis prendre la sortie de gauche. L’hôtel est situé dans l’immeuble Saentoren, à 200 mètres environ sur le côté gauche de la rue piétonne commerçante, entre un supermarché Primark et une agence bancaire Rabobank.

Arrivée et enregistrement à l’hôtel

Avec mon compagnon de voyage, nous sommes arrivés en train depuis l’aéroport vers 18h45.

Un comptoir d’accueil est présent dans le hall d’entrée de cet immeuble de bureaux dont easyHotel occupe 3 étages.

La réceptionniste remet à chacun une carte d’accès pour une chambre du 9ème étage ainsi qu’un plan du quartier (dans lequel des commerçants et restaurateurs font leur publicité avec des réductions accordées sur présentation du document).

L’hôtel est strictement non-fumeur. Un point bien appréciable dans un pays où les voyageurs affluent pour consommer des plantes interdites ailleurs.

La chambre

J’ai réservé une « chambre standard », la catégorie la plus basse proposée par cet hôtel.

La porte d’entrée ouvre sur un couloir, salle de bain à gauche et chambre au bout.

La chambre avec climatisation réversible est petite mais il est tout de même possible de circuler sans difficulté. Moquette grise au sol et mobilier orange, une décoration dans les tons de la compagnie aérienne lowcost Easyjet du même groupe.

Elle est équipée de 2 lits avec un petit support pour table de chevet, un pouf, un meuble tablette + miroir avec sa chaise, un écran de télévision et une photo décorative sont fixés au mur. Aucun placard mais le mobilier est conçu pour cet espace réduit : les valises peuvent être rangées sous les lits et l’arrière du miroir sert de penderie. La connexion internet Wi-Fi fonctionne convenablement.

La salle de bain contient un lavabo, une douche à l’italienne et des toilettes. Une serviette par personne et c’est tout. Gel douche et shampooing sont présents.

C’est basique mais ça reste fonctionnel. Nous avons très bien dormis pendant les 2 nuits.

Restauration

Aucun service de restauration n’est proposé chez easyHotel, pas même le petit-déjeuner. Tous les repas doivent nécessairement être pris à l’extérieur.

Un distributeur automatique près des ascenseurs propose à la vente quelques boissons et produits de snacking (ainsi que divers articles d’hygiène personnelle et de santé).

Pour dîner vers 20h30, on se rend vite compte que tous les commerçants et restaurants à proximité immédiate de l’hôtel sont fermés ou s’apprêtent à baisser le rideau, y compris ceux mis en avant dans le plan du quartier. La zone n’est réellement animée qu’aux heures de bureau. Prolonger la promenade tout au bout de la rue piétonne permet de découvrir sur la droite plusieurs fast foods ouverts tard en soirée : nous mangerons les 2 soirs chez Döner City qui fait l’angle.

Le service est en supplément

Chez easyHotel, pas de ménage quotidien des chambres ni de recouche, c’est le principe de la chaîne pour offrir des prix plus bas. Sauf à commander un service en option à 15€ par jour, sinon gratuitement au bout de la 5ème nuit consécutive passée dans l’établissement.

On retrouve donc sa chambre le soir telle que quittée le matin. Il faut veiller à la garder propre et à ne pas laisser trainer le linge de toilette.

Départ de l’hôtel

Nous avons effectué notre check-out en début de matinée. Aucune formalité particulière.

L’hôtel dispose d’une consigne à bagages (payante) dans le hall d’entrée. Nous utiliserons plutôt celle de la gare Amsterdam Centraal d’où nous reprendrons le train en fin de journée vers Schiphol sans devoir revenir à Zaandam pour récupérer nos affaires.

Avis

easyHotel Amsterdam Zaandam offre un compromis satisfaisant pour un court séjour à Amsterdam : un prix plus doux sans trop d’éloignement géographique ni concession importante sur le confort.

C’est un très bon choix pour les voyageurs qui recherchent un hôtel économique et paisible.

Irez-vous dormir au easyHotel Amsterdam Zaandam ?

Écrire un commentaire

Participez à la conversation

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Haut