Après-vente

Retard d’avion : faut-il demander remboursement ou indemnisation ?

Remboursement du billet ou paiement d’une indemnité, des droits prévus par le règlement européen en cas de retard à ne pas confondre.

Photo : Hernán Piñera CC BY-SA 2.0

Le règlement européen CE n°261/2004 protège les voyageurs en cas de retard de vol et leur permet d’obtenir le remboursement de leur billet d’avion ou une indemnisation pouvant s’élever jusqu’à 600€. Les mots « remboursement » et « indemnisation » ne sont pas interchangeables car ils correspondent à des droits différents : les confondre peut conduire à ne rien recevoir du tout ! Je vous explique quelle demande effectuer à votre compagnie aérienne.

Remboursement du vol retardé

Lorsque votre vol subit un retard de 5 heures ou plus, vous avez le droit de renoncer à votre voyage (typiquement quand votre déplacement est devenu inutile car vous manquez votre rendez-vous à destination ou quand vous achetez un nouveau billet à une autre compagnie pour arriver à temps).

La compagnie aérienne doit vous rembourser les vols non effectués ainsi que les vols effectués inutilement en cas de retard d’un vol de correspondance.

Si vous demandez un remboursement de votre billet d’avion alors que vous avez pris le vol malgré son retard important, vous recevrez une réponse négative de la compagnie.

Indemnisation du retard d’avion

À moins que le retard de votre vol soit dû à une circonstance extraordinaire et inévitable, vous pouvez avoir droit à une indemnisation. Le montant de cette indemnité est forfaitaire, il varie selon la distance du trajet jusqu’à destination finale et le retard à l’arrivée à destination finale.

Montant de l’indemnisation d’un vol retardé
Trajet Indemnisation forfaitaire
Dans l’Union Européenne Entre l’UE et un pays tiers
Jusqu’à 1500 km 250€ si retard ≥ à 3 heures 250€ si retard ≥ à 3 heures
De 1501 km à 3500 km 400€ si retard ≥ à 3 heures 400€ si retard ≥ à 3 heures
De 3501 km et plus 400€ si retard ≥ à 3 heures 300€ si retard ≥ à 3 heures et < 4 heures
600€ si retard ≥ à 4 heures

Vous devez avoir effectivement voyagé à bord du vol retardé pour bénéficier de l’indemnité forfaitaire. Si vous n’avez pas embarqué, votre demande d’indemnisation sera rejetée par la compagnie aérienne.

Remboursement ou indemnisation, il faut choisir

En présence d’un retard d’avion de 5 heures ou plus couvert par le règlement européen, une réflexion stratégique est à mener à l’aéroport : abandonner le vol et demander un remboursement, ou monter à bord puis demander une indemnisation ?

Votre choix dépendra notamment :

  • de votre intérêt ou non à poursuivre le voyage
  • de l’existence ou de l’absence d’une circonstance extraordinaire et inévitable
  • du temps que vous pouvez vous permettre de perdre
  • du prix auquel vous avez payé votre vol
  • du coût d’un nouveau billet d’avion.

C’est cette décision, prise dans un moment fort désagréable, qui détermine votre droit à être remboursé ou à être indemnisé.

Rapprochez-vous du service clients de la compagnie aérienne pour réclamer votre paiement, ou confiez cette mission à un spécialiste de l’indemnisation des passagers qui effectuera toutes les démarches pour vous.

Écrire un commentaire

Participez à la conversation

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Haut